IoT : Sigfox va lancer des mini-émetteurs à 2 cents de dollars

Nov 14, 2018
Vote on Hacker News

iot-sigfox-mini-emetteurs-2-cents

Sigfox, la jeune pousse française créatrice d’un réseau de transmission d’informations pour les objets connectés, multiplie les annonces spectaculaires : après son module radio à 20 cents, la start-up annonce la future commercialisation d’un mini-module, une étiquette RFID longue portée, vendu au prix de… 2 cents de dollars !

Dans la bataille pour contrôler les réseaux par lesquels dialoguent les objets connectés, Sigfox a clairement décidé de jouer la carte du prix. Son protocole spécifique équipe déjà plusieurs millions d’objets, mais il demeure moins développé que le protocole LoRaWan, et fait face à l’offensive des opérateurs télécoms.

Le grand coup de Sigfox en 2017 : un module radio à 20 cents

Dès lors, pour s’imposer, Sigfox a décidé de développer des modules à prix réduits, afin de convaincre les utilisateurs (et les sociétés construisant des objets connectés) de la choisir. L’année dernière, la start-up avait frappé un grand coup en présentant un module radio à prix cassé. Là où le tarifs des modules de la concurrence tourne aux alentours de 2 dollars, Sigfox a lancé un outil à 20 cents de dollars, soit dix fois moins cher.

Sa commercialisation à grande échelle sera lancée l’année prochaine, mais c’est déjà un succès : Ce module à 20 cents équipe déjà des objets. Il n’y a aucun produit dans les autres technologies d’Internet des objets à un prix aussi bas. Il va être produit en millions d’unités par mois dès 2019 » expose Ludovic Le Moan, PDG fondateur de Sigfox.

2018 : encore plus fort, encore moins cher : 2 cents le module !

Mais loin de s’endormir sur ses lauriers, le service R&D de la jeune pousse a continué ses efforts, qui viennent de se matérialiser : le 25 octobre 2018, lors de la présentation annuelle des nouveautés, le Sigfox Connect à Berlin, la start-up a annoncé qu’elle commercialiserait prochainement un nouveau module miniaturisé, sans alimentation et en mode passif. Son prix : 2 cents de dollars !

Nous voulons connecter des milliards et des milliards d’objets dans le monde  d’ici 2023, des plus complexes aux plus banalisés PDG-cofondateur. Dès le début, nous faisons le pari de mettre la connectivité à la portée de tous les objets en réduisant les coûts et en simplifiant la mise en œuvre d’applications. A deux cents, il sera possible de connecter vraiment tout, des animaux de compagnie jusqu’aux bouteilles d’eau. Et cela sans contraintes de batterie et d’autonomie. Ce sera une grande révolution” s’enthousiasme Ludovic Le Moan.

Une étiquette RFID survitaminée

Un prototype a été présenté : de la taille d’une carte de crédit, il prend la forme d’un sticker, à apposer sur l’objet que l’on veut identifier. Le but n’est pas que de transmettre des informations à l’objet ou qu’il soit capable d’interagir, mais simplement de l’identifier et de le localiser en temps réel.

Ce module s’appuie sur la technologie de la radio-identification, ou RFID (en anglais « radio frequency identification”), utilisée notamment pour les étiquettes antivol dans les magasins, les passeports ou l’identification des animaux domestiques. Le module Sigfox fonctionne sur ce principe, mais sa portée est largement étendue – elle peut atteindre de 60 à 100 mètres suivant le lieu.

Ce module s’appuie donc sur un système entièrement passif, ne comporte ni batterie, ni composant produisant une onde radio : c’est l’énergie radio qui permet de transmettre l’information.

Encore du travail avant la commercialisation

Si Sigfox a jeté un beau pavé dans la marre, la start-up reconnaît que la mise en vente n’est pas pour demain et qu’il reste encore de nombreuses étapes de test et d’améliorations : « Nous avons encore besoin de temps pour mettre au point la technologie. Le problème vient du bruit radio environnant. La solution réside dans le traitement du signal » détaille Christophe Fourtet, directeur scientifique, père de la technologie de Sigfox et cofondateur de la société.

Pour autant, ce nouveau module ouvre à Sigfox le marché des réseaux locaux pour le suivi des objets, comme le suivi des palettes ou des marchandises dans les usines et les entrepôts, ou le suivi des personnes sur un site. Cette capacité constituait l’un des avantages du protocole LoRaWan. Sur ce terrain également, Sigfox revient donc dans le jeu !