Investissement dans les start-up en 2016 : dans un marché morose, la France se distingue

May 1, 2017
Vote on Hacker News

Les investissements dans les start-up ont baissé en 2016, pour la première fois depuis quatre ans. Un contexte mondial plus incertain a freiné les fonds de capital-risque, sauf en France, où la dynamique de 2015 a pu être conservée.

Après trois années de croissance soutenue, les investissements mondiaux dans les start-up ont baissé en 2016 de près de 10%, passant de 140,6 milliards de dollars en 2015 à 127,4 milliards de dollars. Entre les élections américaines, le Brexit et des investissements records en 2015 qui ont pu inciter des groupes à se freiner, le contexte international n’était pas favorable, et seules 13 665 start-up ont été soutenues dans le monde, 24% de moins qu’en 2015.

La France, seul pays européen où les fonds investis ne baissent pas

Dans ce contexte morose, l’Europe, et notamment la France, a su tirer son épingle du jeu. Comptant plusieurs start-up leaders dans des technologies de pointe et soutenue par des levées de fonds d’importance comme celle de Sigfox, la France s’impose comme le troisième marché européen en montant investi, le second en nombre d’opérations : c’est surtout le seul pays du continent dont les capitaux investis n’ont pratiquement pas baissé par rapport à 2015.

Les start-up françaises sont également de plus en plus souvent soutenues par des fonds appartenant à des grands groupes, ces corporate ventures, qui crédibilisent les sociétés soutenues et les aident souvent à trouver d’autres investisseurs.

Au niveau mondial, les fonds investis par ces corporate ventures ont explosé en 2016. Au niveau des nouvelles tendance, des marchés émergents, comme la Chine ou l’Inde, commence à voir les investissements dans les start-up se développer.

2017, année de la reprise, au moins aux Etats-Unis

Néanmoins, après cette année en demi-teinte, les investissements viennent de repartir de plus belle. C’est notamment le cas aux Etats-Unis, où les investissements du premier trimestre 2017 sont en hausse de 80% par rapport au dernier trimestre 2016, avec déjà près de la moitié du total des opérations de 2016 atteint en trois mois.

Les start-up les plus soutenues sur ce début d’année aux Etats-Unis sont celles offrant des services aux grandes entreprises (cloud, intelligence artificielle à usage professionnel, cybersécurité, traitement et analyse de données…). Cisco vient même de racheter AppDynamics pour 3,4 milliards de dollars.