Création numérique et droit d’auteurs : le point de vue de la SACD

Feb 22, 2017
Vote on Hacker News

Les dispositifs visant à aider financièrement les créateurs du web sont nombreux : la SACD, Société des Auteurs Compositeurs Dramatiques, association à but non lucratif, en propose de multiples. Présentation des plus importants.

Ces dernières années ont vu fleurir les créations spécifiquement dédiées à Internet, notamment dans le domaine vidéo : si les « Youtubeurs » sont la partie la plus visible, tant médiatiquement qu’économiquement, de cette effervescence, d’autres supports existent. Des créateurs développent leurs films « classiques » ou leurs créations multimédias et de réalité virtuelle, sur des sites Internet spécialisés dans la diffusion d’oeuvres originales, ou sur des plate-formes professionnelles comme Vimeo.com.

Et si la manne des revenus publicitaires est bien connue, d’autres sources de financement et de rémunération existent : coups de projecteur sur quelques dispositif mis en place par la Société des Auteurs Compositeurs Dramatiques (SACD). L’association, qui représente 55 000 auteurs, a développé une politique de soutien aux auteurs-créateurs du web.

Une aide à l’écriture des web-séries

La SACD a récemment mis en place, en partenariat avec France Télévisions, un fond d’aide à l’écriture pour les web séries : elle concerne un première ou deuxième série d’un genre feuilletonnesque développée pour un usage en mobilité. Une commission de la SACD statue, après lecture d’un synopsis développé, sur les projets qui seront aidés, à hauteur de 5 000 à 10 000 euros, pour pouvoir écrire l’ensemble de la série et ensuite la financer. Ce dispositif a un budget total de 300 000 euros par an.

Collecte des droits d’auteur en fonction des vues sur le Net

Par ailleurs les web-créateurs inscrits à la SACD sont rémunérés, en droits d’auteur, en nombre de vues. Si la rémunération est modeste si on la compare à celle d’une diffusion télévisée, elle peut atteindre 500 euros par millions de vues, qui s’ajoute aux recettes liées à la publicité et versée par Youtube, et qui peut atteindre 700 euros par millions de vues. Cela aide les créateurs à succès à acquérir une autonomie financière qui leur permet de vivre de leur art.

Soutien aux projets innovants de réalité virtuelle

Enfin l’association Beaumarchais, émanation de la SACD, propose depuis 2009 une aide spécifique aux nouveaux modes d’écriture transmédia, dédiée aux auteurs francophones. Chaque cession annuelle propose une aide à un nouveau mode de création : cette année ce sont les projets de réalité virtuelle qui seront soutenus. La dotation totale est de 50 000 euros, à partager entre un à quatre projets, à laquelle s’ajoute un accompagnement personnalisé.

La SACD propose également des conseils pour rédiger leurs contrats d’auteur et autres aspects juridiques liés à leur métier.