OnePark lève 15 millions d’euros pour améliorer son offre de parking

Feb 8, 2019
Vote on Hacker News

onepark-15-millions-offre-parking Rude Baguette

Leader européen de la réservation de places de parking en ligne, OnePark, la start-up française, veut continuer son extension. Pour ce faire, elle vient de boucler un tour de table de 15 millions d’euros, autour de son actionnaire historique Keolis et des nouveaux venus AccodHotels et ADP.

Faire de ses partenaires des investisseurs : tel semble être une des clés du business model de One Park, une start-up française particulièrement dynamique, qui entend poursuivre son extension.

Réserver son parking en ligne pour s’assurer une place

L’offre de OnePark est simple, et vise avant tout le grand public : elle propose de réserver en ligne, via un site Internet ou une application, une place de parking public et privé, pour une date et une heure données. De quoi s’assurer de trouver une place, et de l’identifier immédiatement. Le tout en bénéficiant de réductions allant jusqu’à 60%.

Cette offre est disponible dans un des 1 500 parkings partenaires de OnePark, dans 500 villes différentes, dans sept pays d’Europe occidentale (France, Belgique, Suisse, Espagne, Pays-Bas, Italie, Allemagne). Avec 30 000 nouvelles inscriptions par mois, 750 000 utilisateurs actifs et 250 000 heures de stationnement par jour, elle est le leader européen de son secteur.

Leader européen et français de son secteur

En France, où de solides concurrents existent (YesPark, ParkMatch), elle maintient son leadership avec plus de 1 000 parkings publics et privés. Aucune autre société n’opère au niveau européen sur ce créneau, mais, outre la France, OnePark fait face à des concurrents nationaux ambitieux en Espagne ou en Italie.

Voici un an, OneParl avait levé 12 millions d’euros pour assurer son développement dans de nouvelles villes, auprès de l’opérateur de transport Keolis. Tous les parkings que gère ce dernier sont depuis accessibles à la réservation via l’application OnePark.

Avec Keolis, AccorHotels et ADP

Mais cette belle réussite, sur un créneau porteur et dynamique, a attiré d’autres partenaires-investisseurs. OnePark a bouclé, le 17 janvier 2019, un nouveau tour de table de 15 millions d’euros – qui porte le total levé par la jeune pousse, depuis sa création, à 30 millions d’euros.

Ce sont deux mastodontes économiques, disposant l’un et l’autre de milliers de places de parking géré par OnePark, qui sont entré au capital de la start-up. Le premier est le groupe hôtelier AccordHotel, le second l’opérateur aéroportuaire ADP (ex-Aéroports de Paris), qui gère notamment Orly et Roissy-Charles-de-Gaulle. Keolis complète cette salve d’investissement.

« Une alliance privilégiée pour innover sur de nouveaux services de stationnement »

“En accompagnant Onepark, nous disposerons d’un excellent outil de veille sur les besoins des clients, et d’une alliance privilégiée pour innover ensemble sur de nouveaux services de stationnement, en France comme à l’international dans notre réseau d’aéroports”, détaille dans un communiqué Edward Arkwright, le directeur général exécutif du Groupe ADP, qui contrôle 40 000 places de stationnement dans les aéroports et les gares.

« L’ambition de développement de Onepark est en phase avec notre stratégie visant à proposer une multitude de services additionnels à nos partenaires hôteliers et à nos clients » expose Sébastien Bazin, PDG d’AccorHotels, désireux de s’ouvrir à des nouvelles activités.

Elargir l’offre de OnePark et améliorer l’expérience utilisateur

L’objectif de cette nouvelle entrée d’argent frais est de poursuivre le développement de la marque, à trois niveaux. D’abord s’implanter dans de nouveaux pays : OnePark a ouvert fin janvier 2019 une version portugaise de son site et de son application, avec des parkings situés à Lisbonne et Porto. Ensuite en s’installant dans de nouvelles villes des pays où la jeune pousse est déjà installée. Enfin en ajoutant de nouveaux parkings à son offre dans des villes où elle est déjà présente. L’objectif avoué est d’atteindre les 5 000 parkings à l’horizon 2023, soit un triplement de l’offre en moins de 5 ans.

Par ailleurs, cette levée de fonds devrait permettre à la start-up d’améliorer son produit : OnePark ambitionne ainsi “une refonte globale de l’expérience utilisateur web et mobile”, selon les mots de David Vanden Born, son cofondateur. Des investissements dans ce sens sont prévus pour le second semestre 2019.