Levées de fonds : 2018, l’année de tous les records pour la French Tech?

Aug 21, 2018
Vote on Hacker News

levees-fonds-2018-records-french-tech

Sur le second trimestre 2018, les levées de fonds des start-up françaises ont cumulé 995 millions de dollars, portant le total de l’année à 1,846 milliards. Le record de 2017 est en passe d’être pulvérisé.

Le nouveau baromètre trimestriel de CB Insight, consacré aux investissements dans les start-up, vient d’être publié : il confirme que la French Tech a clairement le vent dans le dos, et qu’elle convainc de plus en plus les financeurs.

Près d’un milliard sur le trimestre, vers une année à 3,7 milliards ?

Voici quatre ans que les fonds levés par les jeunes pousses tricolores ne cessent de progresser. L’année 2017 s’était achevér par un record de 3,185 milliards de dollars de levées de fonds. Le premier trimestre 2018 partait sur des bases plus élevées encore, avec 851 milliards – de quoi espérer dépasser les 3,4 milliards.

Mais le second trimestre de cette année, dopé par quelques opérations de grande envergure, a pulvérisé toutes les attentes, avec 995 millions de dolars. Le premier semestre 2018 affiche donc des investissements à hauteur de 1,846 milliards. CB Insight prévoit donc une année qui atteindrait les 3,7 milliards de dollars, soit 17% d’augmentation par rapport à 2017.

Voodoo en tête des levées de fonds hexagonales

La levée de fonds hors norme réalisée par Voodoo, le studio de jeu vidéo, avec 200 millions de dollars, représente à elle seule 20% de ce total. Et les quatre plus grosses opérations sur les 187 du trimestre (en ajoutant les 60 millions d’OpenClassrooms, les 50 millions de Klaxoon et les 48 millions de Back Market) cumulent 35% des fonds levés.

La France reste certes assez loin du Royaume-Uni (qui cumule 2,7 milliars d’euros de levées de fonds au second trimestre), et se maintient à la troisième place du podium européen, juste derrière l’Allemagne. Mais le dynamisme est clairement de ce coté-ci de la Manche, laissant augurer de belles promesses pour les jeunes pousses françaises.