Nokia revend son activité santé Withings… à son ancien propriétaire

May 15, 2018
Vote on Hacker News

nokia-revend-withings-proprietaire

Eric Carreel, fondateur de la start-up Withings, vient de la racheter à Nokia, deux ans après l’avoir vendue au groupe finlandais pour 170 millions d’euros. Un échec cinglant pour le constructeur, une excellente affaire pour l’entrepreneur…

En avril 2016, Nokia annonçait à grand renfort de communication sa nouvelle acquisition : la pépite française Withings, une start-up spécialisée dans la santé numérique, ayant le vent en poupe, 200 salariés entre Paris, les Etats-Unis et Hong-Kong. La jeune pousse proposait, entre autre, des montres connectés, des bracelets d’activité, des balances connectés, des tensiomètres intelligents, des babyphones connectés… Nokia avait mis 170 millions d’euros sur la table pour entamer une fructueuse diversification dans le monde de la santé numérique.

Deux ans de mauvais choix ont fait fondre la valeur de Withings à 30 millions d’euros

Deux ans ont passé. Et Nokia se réveille avec une bonne gueule de bois. Avec Withings, le groupe finlandais est allé de déconvenue en déconvenue. Les nouveaux produits, estampillés Nokia Digital Health, ont connu un succès plus que mitigé, pour ceux qui n’étaient pas buggés, comme cette balance connectée rappelée en précipitation à l’usine… La réussite promise n’est jamais arrivée.

Nokia a effectué un audit avant de mettre la marque sur le marché – sa valeur aurait chuté aux alentours de 30 millions d’euros. Google était intéressé, mais Nokia a préféré, au final, revendre Withings à son co-fondateur et ancien président Eric Carreel. Le montant de la transaction n’a pas été révélé, elle devrait être achevée pour la fin juin 2018.

Eric Carreel récupère son bébé, avec quelques bosses

L’entrepreneur récupère donc son bébé, un peu cabossé par deux ans de mauvais choix, d’autant que la concurrence n’est pas restée inactive. La confortable plus-value qu’il a réalisée devrait le consoler, et le motiver pour relancer une start-up.

Les employés de Withnigs ont en tout cas accueilli la nouvelle avec un réel enthousiasme et une volonté de redorer leur blason au plus vite – en abandonnant au passage les logos Nokia de leurs appareils connectés…