Apple perd son procès contre Attac

Mar 2, 2018
Vote on Hacker News

apple-perd-proces-attac

Les actions d’Attac contre Apple avait déclenché la colère de la société américaine, qui avait attaqué l’association altermondialiste en référé, pour leur interdire de s’approcher des Apple Store. Le tribunal a débouté la firme à la pomme de toutes ses demandes.

Le ciel ne cesse de s’obscurcir pour Apple. Sous le feu des critiques pour la mise à jour automatique d’iOS qui sauvegardait les batteries mais réduisait les performances du processeur, victime de la fuite du code source d’une partie d’iOS 9, sous le coup d’amendes pour abus de position dominante ou évasion fiscale, la firme vient, en plus, de perdre un procès symbolique.

D’après Apple, Attac représente « un risque imminent » pour elle

L’association altermondialiste Attac a fait d’Apple une de ses cibles favorites, pointant l’optimisation fiscale de la firme à la pomme, à l’aide d’opérations coup de poing, notamment des occupations de magasins.

L’une d’elle, particulièrement virulente, est à l’origine de l’action judiciaire d’Apple : “70 activistes ont envahi brutalement [cet] Apple Store, qui était alors bondé de clients faisant leurs achats pour les fêtes de fin d’année. Face à cette démonstration de force (…), Apple a été contraint d’évacuer et de fermer le magasin pendant plusieurs heures” écrit la firme dans sa plainte, concluant qu’Attac représentait un “risque imminent pour Apple, ses employés et ses clients”.

Apple perd le procès et doit verser 2 000 euros à Attac !

Apple demandait donc au tribunal d’interdire à Attac de pénétrer dans le moindre Apple Store, sous peine d’une amende de 150 000 euros. Une astreinte qui aurait signifié la fin de toute action ou manifestation d’Attac.

Las, le tribunal a estimé que “le dommage imminent n’était pas caractérisé”, et a donc débouté Apple de toutes ses demandes. Cerise sur le gâteau des altermondialistes : la firme à la pomme a été condamnée à verser 2 000 euros à l’association pour les frais de justice.

Ce n’est qu’une goutte d’eau face aux impôts auxquels échappe Apple, mais c’est une belle victoire pour Attac, et un sérieux revers, en terme d’image de marque, pour Apple.