Impact China 2018 : 5 membres de la French Tech à la conquête de la Chine

Feb 8, 2018
Vote on Hacker News

impact-china-2018-french-tech-chine

Fin janvier, le nom des cinq lauréats du programme d’accélération Impact China pour l’année 2018 ont été révélés : uniquement des grands noms de l’innovation made in France, Carfit, Exagan, Platform.sh, Quividi et Sigfox – qui vont bénéficier d’un accompagnement pour pénétrer le gigantesque marché chinois.

Un jury franco-chinois de 15 spécialistes du marché chinois, majoritairement des investisseurs, les a choisi : le 24 janvier 2017, BPI France et Business France ont dévoilé le nom des cinq lauréats du programme d’accélération Impact China, qui vise à aider des membres de la French Tech a se développer en Chine.

5 lauréats, 5 licornes en puissance !

Pas de petits nouveaux ou d’inconnus dans le monde de la haute technologie made in France, uniquement des licornes en puissance, qui proposent toutes des produits innovants, à la pointe de la technologie dans leur secteur, au business model solide, correspondant aux attentes du marché chinois.

Carfit a ainsi développé un programme d’analyse des vibrations des véhicules couplé à une intelligence artificielle, afin de les faire basculer dans une logique de maintenance prédictive : l’idée est de réparer la voiture avant la survenue d’une panne majeure, pour réduire les frais d’entretien et prolonger la durée de vie du véhicule.

Maintenance prédictive des véhicules pour Carfit et transistors haute rapidité pour Exagan

La grenobloise Exagan développe des transistors de puissance nouvelle génération, s’appuyant sur la technologie du Nitrure de Gallium, dix fois plus rapide que les transistors « classiques » en silicium.

Leader européen d’une technologie à l’avenir brillant, Exagan intéresse la Chine par la révolution qu’elle promet dans les secteurs des alimentations électriques et des batteries, en terme de miniaturisation, d’efficacité ou de durée de charge.

PaaS à haute disponibilité pour Platform.sh, analyse de l’attention pour Quividi

Platform.sh est le créateur d’une PaaS (Platform as a Service) nouvelle génération, qui propose un service cloud à haute disponibilité, et permet à ses utilisateurs de travailler avec des vitesses de traitement et une sécurité largement renforcés.

Quividi s’est déjà imposé dans le monde comme leader dans l’analyse de l’attention pour l’affichage digital et le retail. Ses algorithmes de traitement d’image permettent de déterminer quels sont les points d’intérêt les mieux repérés par les personnes passant devant l’affichage, tant en terme de quantité que de qualité. La start-up offre aux réseaux d’affichage, aux marques et aux agences de communication de précieux renseignements sur l’impact de leurs campagnes et leurs effets sur les potentiels clients.

Sigfox, leader mondial du LPWAN

Enfin le dernier lauréat n’a plus besoin d’être présenté : Sigfox est le leader mondial des réseaux basse puissance à fréquence propre pour piloter les objets connectés, de type LPWAN (« Low Power Wide Area Network »).

Son réseau couvre déjà 43 pays, il est reconnu pour sa fiabilité et son efficacité. Dans la lutte pour dominer les réseaux de pilotage de l’IoT, une présence en Chine est indispensable, et Sigfox a les armes pour s’y imposer comme il l’a fait en Europe ou aux Etats-Unis.

Accompagnement personnalisé pour conquérir le marché chinois

A partir du mois de mars les 5 jeunes pousses recevront un accompagnement personnalisé, en France puis en Chine, pour mieux comprendre les spécificités du marché chinois et les meilleures stratégies à mettre en place pour s’y imposer : “Quand vous arrivez en Chine avec une nouvelle technologie, en général, le bon positionnement, c’est de trouver un appui local pour vous aider et deuxièmement d’apporter quelque chose à l’économie chinoise qui n’est pas sur place”, explique Thomas Vial, responsable du programme Impact China.

Un investissement en Chine prend du temps, il faut rencontrer ses partenaires potentiels à plusieurs reprises, tisser des liens forts et adapter son offre aux spécificités locales, et ce avant d’envisager toute signature de contrat !

Conquérir « le deuxième écosystème tech mondial »

La Chine est devenu un marché clé pour qui veut s’imposer au niveau mondial : « La Chine n’est plus l’usine low-cost du monde. Elle est devenue en quelques années le deuxième écosystème tech mondial. Pour accompagner cette montée en gamme, la Chine s’ouvre progressivement aux innovations venues de l’étranger. La Chine est un marché colossal de plus d’1,5 milliard de consommateurs, où la classe moyenne explose et est en quête de qualité et d’’innovation. Les start-up françaises doivent l’inscrire dans leur Business Plan ! », détaille Thomas Vial.

Et si les partenariats entre la French Tech et les Etats-Unis sont déjà nombreux, les échanges technologiques avec la Chine sont encore trop réduits. Impact China veut aider la French Tech à ne pas rater l’heure chinoise – et ses cinq nouveaux ambassadeurs ont toutes les armes pour y parvenir.