CES : Netatmo présente son chatbot pour la maison connectée

Jan 24, 2018
Vote on Hacker News

ces-netatmo-chatbot-maison-connectee

Netatmo a profité du CES 2018 à Las Vegas pour présenter en grande pompe sa dernière nouveauté : un assistant personnel dédié à la domotique, capable d’exécuter des commandes, par la voix ou par messages sur Facebook Messenger, depuis la maison ou une fois sorti.

Il se nomme Netatmo Smart Home Bot. C’est un assistant personnel, capable de commander l’ensemble des objets connectés d’une maison. Il est le fruit du travail de Netatmo, leader français de la domotique et de la maison connectée, et il permet à son utilisateur de piloter l’ensemble de ses objets connectés domestiques.

« La maison est maintenant capable de communiquer avec ses habitants »

Les points forts de ce chatbot : il s’appuie sur une intelligence artificielle, lui permettant d’apprendre et de modifier son comportement en fonction de ses utilisateurs ; il parle un langage parfaitement courant, il suffit de lui donner un ordre simple pour qu’il l’exécute ; ses commandes sont programmables : il est possible de déterminer une phrase ou un ordre qui correspond à plusieurs actions sur les objets connectés.

« La maison est maintenant capable de communiquer avec ses habitants et d’agir en conséquence. Ainsi, la commande « Je pars » permet d’éteindre la lumière, de fermer les volets et d’activer l’état de vigilance maximale pour les caméras de sécurité. Avec le Netatmo Smart Home Bot, nous offrons à notre utilisateur une expérience personnalisée de la maison connectée » expose Fred Potter, président et fondateur de Netatmo.

Dialoguer avec sa maison… via Facebook Messenger !

Autre force de cet assistant : on peut communiquer avec lui via Facebook Messenger ! Il est donc pilotable avec la voix mais aussi avec les mêmes ordres, écrits sur le service de chat le plus utilisé au monde – votre maison devient votre amie ! Netatmo permet ainsi à l’utilisateur de se passer d’une application mobile dédiée : il suffit de se connecter à Facebook et de demander à son Netatmo Smart Home Bot d’agir sur la maison.

Ces fonctionnalités sont particulièrement précieuses quand l’utilisateur n’est pas chez lui, et qu’il veut savoir ce qu’il s’y passe ou s’il souhaite agir à distance. Un simple message « Qui est à la maison ? » envoyé à Netatmo Smart Home Bot permettra à une mère de famille de savoir quels membres du foyer sont présent, si les enfants sont rentrés à l’heure de l’école ou du lycée, ou tout autre information de ce type.

Un bot plutôt qu’un assistant existant, au nom de l’intimité

L’assistant lui permettra également d’allumer la lumière, de régler son chauffage à distance, de vérifier que toutes les fenêtres sont fermées – et même de verrouiller la maison sans y être physiquement. Ce genre de commandes sont bien plus simples à effectuer, une fois sorti de chez soi, via une messagerie que via une application.

L’ensemble des objets connectés et des solutions domotiques Netatmo sont déjà compatibles avec la majorité des assistants personnels les plus en vogue, Alexa, Google Assistant et Siri : la question de l’utilité d’un bot dédié à la marque peut dès lors se poser.

Fred Potter répond que son Netatmo Smart Home Bot a été développé au nom de l’intimité : le foyer est un espace privé, interagir avec un bot via Messenger plutôt qu’en parlant à un assistant participe à cet aspect intime et discret. La start-up française pense apporter ainsi un vrai plus à l’expérience domotique qu’elle propose, et renforcer ainsi son statut.

Un partenariat avec un spécialiste du confort thermique

Netatmo a d’ailleurs profité du CES pour annoncer une autre bonne nouvelle : la start-up s’est associée au spécialiste du confort thermique Muller, pour s’occuper de la connexion des radiateurs de la marque. Netatmo va développer une solution de pilotage des radiateurs Muller, pour les commander via une application, un assistant personnel – ou le Netatmo Smart Home Bot !

Un partenariat de plus pour la jeune pousse, qui s’installe de plus en plus franchement dans le peloton de tête mondial des start-up à suivre dans le domaine de la domotique.