CES 2018 : une bague connectée française veut conquérir le monde

Jan 11, 2018
Vote on Hacker News

ces-2018-bague-connectee-francaise

Présent pour la seconde année consécutive au CES de Las Vegas, Icare Technologies, une start-up française, veut s’imposer dans le marché des objets connectés portables. Après les smartphones et les montres, ils proposent une bague connectée aux multiples fonctionnalités.

Elle sera commercialisée, en France, à partir de mai, mais ambitionne de se développer dans le monde entier. Baptisée AEKLYS, cette bague connectée a été créée par Icare Technologies, une start-up portée par deux jeunes entrepreneurs corses. Elle veut s’attaquer, pour commencer, au marché du paiement sans contact, mais peut porter plus de 28 usages simultanés, de la gestion des titres de transports aux places de concert.

« La bague reconnaît son porteur »

Son atout par rapport aux montres ou smartphones est qu’elle n’a pas besoin de batterie ou de réseau pour fonctionner ; pilotée par une application sur mobile, AEKLYS est parfaitement autonome dès lors qu’un usage lui a été assigné.

Elle dispose surtout d’un taux de sécurité extrêmement élevé, et pour cause : « Le principe c’est que la bague reconnaît son porteur. Donc si j’enlève la bague du doigt, elle se désactive complètement. Seul le porteur officiel est à même de la faire fonctionner. On a également équipé la bague de contrôle d’émission des ondes pour faire en sorte qu’on ne puisse pas vous la pirater. Et que vous puissiez l’utiliser quand vous voulez et en toute sécurité » détaille Fabien Raiola, fondateur d’Icare Technologies.

Vendue à partir de 50 euros

La start-up est actuellement présente au CES 2018 à Las Vegas, après être déjà venu l’an dernier : elle espère convaincre de nouveaux partenaires pour préparer un déploiement international et assurer une visibilité maximale à la sortie d’AEKLYS sur le marché français, en mai de cette année.

La bague sera commercialisée à partir de 50 euros, dans une version en plastique peu travaillée ; la version premium, en céramique et dessinée par des designers, démarrera à 200 euros. Une version luxe, avec pierres et fonctionnalités exclusives est également attendue.