Twitter : 280 caractères, uniquement pour augmenter les revenus publicitaires ?

Nov 9, 2017
Vote on Hacker News

twitter-280-caractères-revenus-publicitaires

La période d’essai s’est achevé, et Twitter a décidé de généraliser l’usage des 280 caractères, depuis le 8 novembre. Une petite révolution, mais qui ne concernera, au final, qu’un nombre réduit de tweets, et notamment les tweets sponsorisés. L’entreprise ambitionne de ne rien changer de son essence pour les particuliers, tout en offrant plus de latitude aux entreprises qui la rémunèrent. De quoi devenir enfin rentable ?

A l’essai depuis septembre, la mesure s’applique à l’ensemble de Twitter depuis hier : la limite de caractères, pour les tweets réalisés dans des alphabets de type latin, est passée à 280. Elle demeure à 140 caractères pour les tweets en chinois, coréen ou japonais, la mesure visant à libérer les langues pénalisés par un système d’écriture sous forme de lettres (et non d’idéogrammes, plus denses).

La brièveté est, et devrait rester, la marque de fabrique de Twitter

En réalité, peu de changements sont à attendre sur le réseau social : la phase d’expérimentation a démontré que les comptes en anglais autorisés à utiliser les 280 caractères n’ont que très peu profité de cette possibilité. Seuls 5% des tweets ont dépassé la limite des 140 caractères et seuls 2% ont dépassé les 190 caractères.

En France, une étude de Visibrain démontre qu’un tweet francophone moyen utilise 38 caractères, et que seuls 8,3% des tweets atteignent les 140 – plus ou moins le même chiffre que pour les tweets anglophones.

Des tweets plus longs pour des publicités plus efficaces ?

Cette augmentation à 280 ne devrait donc pas modifier la spécificité de tweeter, à savoir la brièveté, et le transformer en un Facebook bis. En revanche, elle devrait avoir un impact réel sur les tweets sponsorisés, les entreprises ayant désormais plus de latitude pour proposer des messages publicitaires plus précis, plus ciblés, plus complexes : de quoi attirer de nouveaux annonceurs et augmenter l’investissement de ceux qui sont déjà là…

Sur le dernier trimestre, Twitter a vu son chiffre d’affaire baisser de 4%, mais ses pertes nettes diminuer drastiquement, de 103 à 21 millions de dollars. Le réseau social a annoncé qu’il espérait dégager des bénéfices sur le dernier trimestre 2017, une première pour lui. Offrir un espace plus large aux annonceurs ne devrait que renforcer la route de Twitter vers la rentabilité…