#FrenchTechFriday : Kokoroe, on n’apprend bien qu’avec le coeur

Sep 29, 2017
Vote on Hacker News

 

 

Trois fondatrices pour Kokoroe

Kokoroe est un mot japonais. Il évoque la connaissance – les connaissances – que l’on se doit d’avoir. Or comment rester à jour quand cette même connaissance change en permanence? C’est tout le défi que se propose de relever Kokoroe, lancé en septembre.
 

Tout commence avec plusieurs constats

 
50% des métiers des 10 prochaines années n’existent pas encore. Personne n’y est donc prêt et beaucoup vont devoir passer par la case formation pour rester dans la course. Ceux qui ne s’adapteront pas à ces nouveaux métiers risquent le décrochage numérique.
 
Une formation en ligne, qui plus est concernant les nouvelles technologies, est rapidement obsolète. En comptant les un à deux mois de production, ces formations ne sont plus à jour dès 6 mois. Les technologies évoluent trop vite.
 
Tous les jours, 600 000 heures de vidéos sont mises en ligne sur YouTube. Et il n’y a pas que des vidéos de chats. Des experts s’expriment sur des dossiers du moment. Le savoir est là, encore faut-il le trouver.
 

Les trois drôles de dames

 
C’est ici que Béatrice Gherara , Raphaëlle et Elise Covilette entrent dans la danse (oui, s’il y en a deux qui se ressemblent, c’est normal, ce sont celles qui ont le même nom de famille 😉). Amies d’enfance et issues des secteurs bancaires et juridiques, elles ont pleinement connaissance des coûts exhorbitants des formations. Après avoir monté une platforme de mise en relation pour organiser des cours en présenciel, elles veulent aller plus loin. Elles veulent démocratiser l’accès au savoir. Mais il ne s’agit pas de faire comme les autres. Pour elles, le contenu est là; tout l’enjeu est de le rendre accessible. C’est tout le challenge de Kokoroe.
 

L’aggrégation et la validation des vidéos

 
C’est donc grâce à l’intelligence artificielle (IA) que les meilleures vidéos vont être détectées sur Youtube et rassemblées en une formation homogène. Laisser le champ entièrement libre à l’IA reste une possible source d’erreur. Et rien ne remplace, encore, le flair de l’expert pour ficeler une formation captivante, pertinente et exacte. Kokoroe va donc consulter ces experts pour valider la formation et proposer, le cas échéant, des vidéos de mise en pratique. Ils sont sélectionnés non pas sur leurs diplômes mais sur leur légitimité et par cooptation. Ce sont eux qui ont le dernier mot sur le choix des vidéos après le travail de curation de l’IA.
 
Et quand un segment de formation devient obsolète, il est remplacé par une autre vidéo plus appropriée.
 

Des formations à 2,99€

 
Quand Kokoroe parle de démocratisation du savoir, ce ne sont pas des mots en l’air. Les seules vidéos payantes sont celles réalisées par leurs soins. Les vidéos de mise en pratique élaborées par les experts qui valident la formation. Ces vidéos sont à 2,99€ et cela inclus également l’accès à la communauté. Il y a chez les fondatrices de Kokoroe une réelle envie de permettre à tous de rester dans la course aux nouveaux métiers. Ou de satisfaire les curieux de tout poil.
 
 

Proposer une seconde chance

 
Tout comme l’école 42 offre une seconde chance à tous (diplômés ou non) d’apprendre à coder, les fondatrices de Kokoroe aspirent à offrir les mêmes opportunités aux internautes. Pour elles, le quinquennat qui débute sera celui de l’entreprenariat et pour se lancer, la base est la formation.
 
Elle ne se méprennent pas sur leur cible et proposent une interface qui rappelle plus Netflix que les platformes de formation traditionnelles.
 
Le plaisir dans l’apprentissage est primordial lorsqu’on cherche à s’auto-former. L’accessibilité et le coût réduit également. Kokoroe l’a bien compris et tous ses efforts vont dans ce sens pour satisfaire les auto-didactes.
 
Maintenant, la question est la suivante: l’école de demain devra elle transmettre des connaissances ou fournir aux élèves la capacité de s’auto-former?
 
Quelle que soit la réponse, et quelles que soient les connaissances recherchées, Kokoroe est là pour accéder à un savoir actualisé.