Alpha Go, l’IA qui a battu le champion du monde de go, prend sa retraite

Jun 5, 2017
Vote on Hacker News

Les développeurs de l’intelligence artificielle qui vient de battre le champion incontesté du Go, Ke Jie, ont annoncé qu’elle ne ferait plus aucune partie, mais qu’elle allait se consacrer à des problèmes sociétaux.

Alpha Go, l’IA développée par Deep Mind, filiale de Google, vient de battre en trois parties le maître incontesté du jeu de Go, Ke Jie. Le Go est considéré, en terme de calcul de probabilités, comme le jeu le plus complexe inventé et joué par l’homme, et c’est d’ailleurs celui pour lequel l’intelligence humaine a résisté le plus longtemps face à l’intelligence artificielle.

L’IA s’entraîne en jouant contre elle-même

Voici un an, Alpha Go fut la première IA a vaincre un joueur de premier plan, Lee Sedol. Mais avant d’affronter Jie, elle s’est considérablement entraîné, en étant « son propre professeur » : l’IA a joué des millions de parties contre elle-même pour s’améliorer sans cesse.

Le plus étonnant est que l’IA non seulement a réussi à maîtriser des compétences humaines, mais elle les a amélioré : plusieurs joueurs professionnels ont admis qu’ils avaient changé leur façon de jouer en regardant Alpha Go.

Des innovations dans le jeu de Go

Même Ke Jie a ouvert son premier match contre Alpha Go avec une technique rare que l’IA a utilisé à de nombreuses reprises dans des matchs publics : « Grâce aux techniques créatives et intrigantes d’AlphaGo, des joueurs de tous niveaux ont été inspirés pour tester de nouveaux mouvements et de nouvelles stratégies, réévaluant souvent des siècles de savoir et d’habitude » ont écrit l’ingénieur logiciel de DeepMind Lucas Baker et le joueur professionnel de Go Fan Hui.

Face aux grands défis scientifiques de notre époque

Alpha Go n’a désormais plus rien à prouver dans ce jeu, et ces développeurs vont l’assigner à développer des algorithmes pour aider les scientifiques, dans les domaines de la médecine, de l’énergie, du bâtiment : DeepMind va faire travailler son IA star sur les « défis scientifiques les plus importants et urgents de notre époque » affirment ainsi Demis Hassabis et David Silver, PDG et directeur scientifique de DeepMind.