La disparition de Corinne Erhel, députée spécialiste des enjeux numériques

May 9, 2017
Vote on Hacker News

Vendredi dernier, au cours d’un meeting, Corinne Erhel a été victime d’un malaise cardiaque qui lui a été fatal. La mort, à 50 ans, d’une députée spécialiste du monde numérique, une des rares à être reconnue pour sa compétence tant par les acteurs du numérique que par les politiques, va laisser un grand vide.

Ce vendredi 5 mai, au cours d’un meeting de soutien à Emmanuel Macron, la députée PS Corinne Erhel s’est écroulée, victime d’un malaise cardiaque, qui a provoqué sa mort, à l’âge de 50 ans. Peu connue du grand public, elle a reçu de nombreux hommages de personnalité politique de tous les bords, mais aussi du monde de l’Internet et du numérique en France.

Corinne Erhel a été élue députée en 2007 dans la circonscription de Lannion, dans le nord de la Bretagne, une ville regroupant de nombreux centres de recherche numérique – le pôle télécoms de Lannion a représenté jusqu’à 5 000 emplois dans une ville de 20 000 habitant.

Elle s’est donc intéressé aux enjeux du numérique, « de façon ouverte et pragmatique, au service du développement de son territoire et avec une vision plus large des enjeux. » explique Pierre Col, spécialiste des enjeux du numérique, dans le bel hommage qu’il lui a rendu sur son blog.

Une fructueuse collaboration avec une députée UMP

Elle a collaboré pendant dix ans avec une députée Les Républicains (ex-UMP), Laure de la Raudière, elles ont rédigé ensemble de nombreux travaux, entre autres des rapports sur la régulation des télécoms ou sur le développement de l’économie numérique française ; mais leur plus grand apport fut un rapport d’importance sur la neutralité du net, que Pierre Col décrit comme « une analyse et des propositions remarquables de pertinence, qui parfois n’étaient pas alignées avec les lignes de leurs partis respectifs. »

Les acteurs du monde numérique soulignent qu’elle était, avec Laure de la Raudière, une des très rares députées réellement au fait des enjeux et des réalités du monde et de l’économie numérique, et que son travail de l’ombre a été déterminant sur les avancées législatives en la matière.

Un travail et une attitude exemplaire, qui vont manquer

Cette disparition laisse un grand vide, particulièrement face aux échéances européennes et mondiales sur ce sujet, qui plus est dans un contexte où l’exécutif français est en train d’être renouvelé. Son expertise, son honnêteté, sa détermination à travailler pour le bien commun au-delà des chapelles et même des partis risquent de manquer.

« L’étiquette politique est une chose, la capacité à s’impliquer avec honnêteté pour servir la Nation avant des intérêts particuliers en est une autre. Corinne Erhel incarnait de façon exemplaire le député de la République, ce rouage essentiel de notre démocratie. » conclue Pierre Col.