Comment l’accord entre IBM et SecureKey sur la blockchain va révolutionner la protection des identités numériques

Mar 29, 2017
Vote on Hacker News

IBM et SecureKey ont annoncé, le 20 mars, un accord qui va déboucher sur la mise en place, au Canada, du premier réseau d’identité et d’authentification sécurisées basé sur la technologie de chaîne de bloc d’IBM. Ce qui promet, pour les consommateurs, un renforcement de la sécurité des services en ligne.

La blockchain (chaîne de bloc en français) promet une réduction de coûts pour tous les organismes utilisant des bases de données ayant besoin d’un fort niveau de sécurité dans le traitement des informations personnelles. Son principe est de remplacer les bases de données stockées sous forme de silos par des bases réparties et distribuées, fonctionnant sans organe de stockage : cela permet de transmettre des information en les protégeant contre la falsification ou la modification par des nœuds de stockage.

Cette technologie, utilisée avec succès par la monnaie virtuelle Bitcoin (pour citer un exemple), est annoncée comme potentiellement révolutionnaire dans le traitement des données, notamment par les banques. Une étape, sans doute décisive, vient d’être franchie par IBM et SecureKey dans le développement mondial de la blockchain, dans le cadre du projet Hyperledger de la fondation Linux.

Un réseau d’identité numérique à la sécurité optimale

SecureKey est un fournisseur d’identité et d’authentification, permettant de relier les utilisateurs à des services en ligne à l’aide d’une identité numérique qu’ils possèdent déjà et qu’ils estiment de confiance.

IBM développe depuis 2015 son programme « IBM Blockchain », basé sur l’Hyperledger Fabric v1.0 à code source ouvert de la fondation Linux dont sont également membres Cisco, Intel, JP Morgan ou Wells Fargo. Cette application de la technologie de la chaîne de bloc a été pensée, d’emblée, pour s’adapter aux besoins des sociétés ou administrations réglementées, exigeant un niveau élevé de sécurité.

Le 20 mars IBM et SecureKey ont annoncé travailler conjointement à un réseau d’identité numérique et de partage d’attributs qui s’appuie sur la blockchain d’IBM. Ce réseau permettra à ses utilisateurs de confirmer leur identité avec facilité et efficacité, tout en assurant un niveau de sécurité optimal et un respect de la vie privée.

Dès lors que ce réseau existera, tout utilisateur qui en sera membre disposera d’une identité numérique qu’il pourra utiliser, par exemple, pour ouvrir un compte bancaire, mettre à jour leur permis de conduire ou accéder à un service spécifique.

Première mise en place au Canada

Ce réseau est à l’essai au Canada et y sera proposé aux particuliers dès la fin 2017. A son ouverture, les Canadiens pourront adhérer à ce service à l’aide d’une application et y transmettre des informations sur leurs identités qui seront stockées. Ils pourront ensuite choisir les services, organismes ou société avec lesquels ils souhaitent partager ces informations – ces derniers pourront ainsi valider l’identité de l’utilisateur en protégeant sa vie privée et lui offrant un cryptage optimal.

Par exemple, si un consommateur a déjà confirmé son identité par ce réseau auprès de sa banque ou de son organisme de crédit, il pourra autoriser le partage de ces données avec une administration ou une société auprès de laquelle il veut ouvrir un compte sécurisé. Cela lui évitera de multiplier le stockage de ses informations personnelles d’identité auprès de nombreux sites ou organisme, et de ne conserver que le plus sécurisé. Et l’administration ou la société pourra faire confiance aux données de l’utilisateur, puisqu’elles ont déjà été validées et vérifiées par un autre établissement digne de confiance.

Un mariage fécond de deux spécialistes de la sécurité des identités

La majorité des banques canadiennes ont accepté de participer au premier réseau de ce type à ce niveau. Ce partenariat entre IBM et SecureKey était une évidence : « Parmi les nombreux contributeurs à Hyperledger Fabric, dont SecureKey, IBM est un innovateur hors pair qui a prouvé qu’il peut rapidement apporter des solutions blockchain sur le marché. Nous sommes très heureux de conclure cet accord officiel qui sera profitable pour les consommateurs du monde entier » a ainsi déclaré Greg Wolfond, fondateur et président de SecureKey Technologies.

L’augmentation de la sécurité et de la protection des identités que promettent ces technologies est une excellente nouvelle pour tous les citoyens qui partagent leurs identités sur Internet – dont le nombre ne cesse de croître dans nos sociétés occidentales. L’initiative d’IBM et de SecureKey est, de ce point de vue, à suivre avec une attention toute particulière.