Rencontre sur les mutations numériques de la culture le 27 et 28 mars au Musée du Louvre

Mar 6, 2017
Vote on Hacker News

Le Ministère de la Culture organise une rencontre sur l’impact des offres numériques sur les nouveaux publics des équipements culturels. En s’interrogeant notamment sur les effets de la mise en ligne de biens culturels, des débats exploreront les mutations en cours dans ce secteur.

La publication « Culture et recherche » du Ministère de la culture s’est penchée sur la place des publics de biens culturels à l’heure du numérique : elle organise les 27 et 28 mars des Rencontres Numériques à l’Auditorium du Musée du Louvre. Ce sera l’occasion pour des chercheurs et professionnels de la culture d’échanger sur les places respectives des publics qui se déplacent dans les lieux de culture (les musées notamment) et des publics qui en profitent en ligne.

Numérisation des contenus, nouveau rapport à la culture ?

La rencontre s’interrogera sur le travail de numérisation et de mise en ligne de contenus, par les musées, services d’archive, bibliothèques ou compagnie de spectacle vivant – quelles nouvelles compétences nécessite ce travail, quels contenus mettre à disposition du public, sous quelle forme, gratuitement, sous forme d’abonnement, en paiement à la demande ? Et au-delà, à quels objectifs de politique culturelle répondent ces nouveaux modes d’accès ?

Les organisateurs ne cachent pas que les usages des publics en ligne sont encore mal connus, mais qu’une mutation est clairement en marche : l’enjeu, pour les établissements culturels, est de l’accompagner et de répondre à des nouveaux besoins encore imparfaitement définis. D’où la nécessité d’échanger sur les expériences des uns et des autres pour trouver les meilleures réponses à ces questions.

La rencontre sera filmée et disponible gratuitement ensuite

La rencontre est accessible gratuitement, mais devant la forte demande, seuls les publics ciblés par cette rencontre (professionnels de la culture, financeurs des équipements culturels, chercheurs) peuvent pour l’instant s’inscrire. La rencontre fera l’objet d’une captation vidéo qui sera ensuite disponible sur le site des Rencontres Numériques.